Comment dans notre vie de tous les jours, ne pas répéter les schémas familiaux de notre enfance ? Comment arriver à devenir un adulte libéré des blessures du passé ? Est-il possible de devenir la meilleure version de soi-même et surtout d’être en paix ? 

La répétition des scénarios de vie est très fréquent. Sans parfois le savoir, nous reproduisons le schéma dans lequel nous avons évolué durant toute notre enfance. Dans son livre « La répétition des scénarios de vie », le Dr Jean Cottreaux explique que le changement des scénarios peut être comparé à une maison que l’on veut modifier. Nous avons le choix de la construire à partir de rien. Nous pouvons la réaménager en reconnaissant les aspects inadaptés, ou la camoufler en s’entrainant à dissimuler son schéma pour éviter les conséquences sociales négatives. 


Accepter son histoire

Il est clair que tout commence par une prise de conscience de ce que nous avons vécu et de ce qui a posé problème. L’introspection est selon moi essentielle ainsi que la volonté de vouloir évoluer différemment. Le changement n’arrivera pas par hasard et il ne faut pas vouloir mettre la clé du changement dans la main de quelque d’autre. 

J’ai pris conscience avec l’âge que mon bien-être était de mon unique responsabilité. Enfant, adolescente et jeune adulte j’ai vécu des injustices ayant créé des blessures en mon être. Se débarrasser du poids du passé demande des années et surtout un travail intérieur. La clé de la réussite a été d’arrêter de subir certaines relations toxiques familiales. Oser dire stop et prendre distance demande énormément de courage. Nous ne sommes pas ici pour mettre notre bonheur entre parenthèse pour celui de quelqu’un d’autre. Nous sommes ici pour évoluer et être en paix avec nous-mêmes. Et cela demande de faire des choix et d’accepter d’être accompagné à certains moments de notre vie. 

Comme le dit Edouard Stacke du livre « La liberté de s’accomplir », « La mise à plat de nos racines, de nos références, de nos influences est nécessaire pour faire le travail jusqu’au bout. C’est en acceptant notre propre histoire, aussi douloureuse et insatisfaisante qu’elle puisse paraître, qu’on va trouver l’élan nécessaire à la poursuite de notre évolution ». 

Pour cela, il est important de pouvoir composer avec notre histoire afin d’arriver à prendre distance avec celle-ci. Tant que nous ressentons des émotions négatives avec notre passé, nous n’arriverons pas à construire un présent et un futur plus sereins. Il ne s’agit pas d’excuser les personnes qui nous ont fait du mal, mais d’interrompre les pensés négatives qui nous lient. 


La pensée positive

Voici une pensée positive de Louise L.Hay du livre « Vous pouvez changer votre vie » à se répéter régulièrement : 

« Je peux me libérer du passé et pardonner à chacun. Il est possible que nous ne voulions pas laisser aller nos vielles blessures, mais les garder en nous nous EMPRISONNE. Je laisse aller le passé, ce qui me permet d’enrichir le moment présent. Je me libère, ainsi que les autres dans ma Vie, des vieilles souffrances du passé. Ils sont libres et je suis libre de vivre de nouvelles et magnifiques expériences ». 

Avec le temps « on dépasse ses peurs ». Avec l’âge, on ose s’affirmer un peu plus de jour en jour et surtout on accepte qui l’on est. Un travail de tous les jours pour devenir la personne que l’on souhaite être. Personnellement, depuis plusieurs mois, je vois une kinésiologue qui a apporté un réellement changement au niveau émotionnel. Je me sens beaucoup moins à fleur de peau et je gère beaucoup mieux mes émotions. Ce que j’ai appris c’est que les émotions ne doivent pas être refoulées. Nous avons le droit de ressentir de la tristesse et de la colère sans pour autant culpabiliser. Ressentir fait parti de l’être humain. Nous sommes constamment connectés aux émotions et nous devons apprendre à vivre avec au quotidien. J’ai par exemple pris conscience que j’étais hypersensible et ça m’a réellement aidée à m’accepter telle que je suis. 


Pour conclure, je dirai que nous pouvons tous évoluer vers notre meilleure version de nous-mêmes. La clé est d’accepter de se détacher du passé, qui peut être souffrance, et vivre dans un présent plus serein. Pour cela, il ne faut pas hésiter à demander de l’aide pour enfin mettre des mots sur notre vécu. Ensuite, passer à l’action est indispensable pour se donner confiance et croire en ses capacités. Le fait de se voir évoluer en mettant des projets sur pieds apporte énormément de gratitude envers nous-mêmes. Par exemple, je vois beaucoup de femmes autour de moi qui ne veulent pas acheter une maison seule car elles ont toujours eu dans l’idée de réaliser cette étape en couple. Mais en réalité pourquoi s’en priver ? N’attendons pas qu’une personne arrive dans notre vie pour réaliser nos rêves. Pourquoi retarder ce que nous pouvons faire maintenant ? Notre bonheur dépend avant tout de nous.

Stellina

Written by Stellina

Leave a Comment