Généralement, nous associons les conflits à des difficultés parfois insurmontables. Ils effritent de plus en plus chaque jour notre relation amoureuse et nous dirigent dangereusement vers l’ultime séparation. Cela peut paraître étrange, mais parfois être en conflit avec l’être aimé peut être salvateur et permettre une continuité harmonieuse du couple. Comment cela peut-il être possible ? Ces quelques lignes pourront sans doutes vous aider à surmonter les conflits et peut-être même, et oui, vous aider à consolider votre relation. 


Soyons clairs, lorsque je parle de conflit, je parle d’un désaccord dans le couple, qui doit être discuté dans le respect de chacun. L’importance de mener un conflit est liée à l’importance d’exprimer une émotion, un sentiment qui nous chagrine, qui nous met en colère. Si on refrène trop nos émotions (comme la colère, la tristesse etc…), cela peut vraiment nous empoisonner. D’où l’importance de mettre des mots sur ce qui ne va pas et n’attendez pas trop longtemps pour le faire ! 


L’expression de ces émotions, parfois vive, nous permet de prendre de la confiance en soi, de s’affirmer dans le couple, et de mettre des limites sur ce qui peut nous déranger chez l’autre. L’exprimer c’est communiquer à sa moitié les limites de ce que nous sommes capables de tolérer dans la vie quotidienne. En effet, l’agressivité est aussi là pour nous protéger. Sans celle-ci, on se laisserait facilement marcher sur les pieds et on aurait des difficultés à dire « non » à ce qui ne nous plait pas. L’agressivité, bien gérée,  permet de s’affirmer dans la relation déséquilibrée avec l’autre. C’est en quelque sorte une affirmation de soi. 

Dernièrement, j’ai exprimé à une amie qu’elle n’était pas autorisée à me manquer de respect, que j’étais prêt à me remettre en cause, mais qu’en aucun cas elle pouvait me parler avec autant de mépris, même si j’étais en tort. 

Mener le conflit et le résoudre permet de remettre les pendules à l’heure et de continuer une vie heureuse en couple ou en amitié. 

Mener un conflit efficacement  

Voilà quelques règles à tenir compte lorsque l’on gère un conflit :

  • Exprimer son émotion. Il en existe six : la colère, la peur, la joie, l’amour, la tristesse et le désir. Dans un conflit et si vraiment vous êtes amoureux ou amoureuse, rappeler le…  exprimer clairement ce que vous ressentez! 
  • Faites la différence entre les idées et la personne. La confrontation des idées engendre un mieux être, la confrontation des personnes provoque le conflit physique.
  • Exprimer vraiment ce que vous pensez : « ce sera vraiment bien si tu restes », « franchement je n’arrives plus à dormir à cause de tes ronflements », etc. N’exprimez pas l’inverse en espérant que votre moitié comprenne… cela ne marche jamais.
  • Poser la question de l’enjeu sans faire de chantage. Si tu vas à cette soirée, je ne t’en voudrais pas mais je serai déçu(e). Soyez au clair sur vos ressentis, ne reniez pas ce que vous éprouvez et mettez des mots. 
  • Poser vous la question des conséquences. Se disputer à ce propos, est ce que vraiment, cela en vaut la peine ? Au maximum, il est important d’éviter la rancune qui n’apporte rien de positif. Si un choix est posé, assumez-le. 
  • Soyez tolérant et restez libre. Plus vous enfermerez l’autre dans la relation, plus vous risquez de le perdreImaginez qu’une poignée de sable représente l’amour, si vous refermez votre poing ou si vous ouvrez trop la main, le sable partira. Il important de trouvez un équilibre relationnel.
  • Assurez vous que l’autre vous a compris et que vous avez compris le point de vue de votre moitié. Il serait dommage de casser un aussi bel amour parce que l’on ne se comprend pas, par manque de communication. 
  • Et enfin, une fois que le conflit est résolu… oubliez le et ne revenez pas dessus des semaines plus tard
  • La relation de confiance est l’un des éléments indispensable à une bonne relation de couple. Cette confiance s’acquiert avec le temps, passe par l’expression de ce que l’on est, de ce que l’on tolère ou de ce que l’on aime pas, et surtout, par la connaissance de l’autre. A nous d’apprendre à l’autre qui nous sommes vraiment ! De démontrer qui on est ! L’expression ferme rassure l’autre, tant au niveau de l’amour que dans la gestion du quotidien : « ce n’est pas un homme influençable, qui ne se laisse pas marcher sur les pieds, cela me rassure » ; «  c’est une femme de caractère, déterminée et qui va droit au but, c’est pour cela que je l’aime ». 

Le plus bel exemple est l’expression de sa jalousie. Être un peu jaloux, c’est rappeler à l’autre que c’est avec lui, ou elle, et personne d’autre, que l’on veut vieillir… c’est une magnifique preuve d’amour. Non ? Mettons nous toutefois en garde si cette jalousie devient maladive, voire agressive ! Gardez vous bien d’emprisonner l’autre… ne refermez pas trop fort votre main….

Ainsi, ces petits conflits, au quotidien, s’ils sont gérés avec respect, peuvent étrangement rassurer l’autre :  il confère une solidité dans le couple, nécessaire à sa bonne évolution. Ils permettent de mieux comprendre l’autre et d’ajuster régulièrement la relation pour qu’elle ne dérape pas vers une inéluctable séparation.

En conclusion, ne fuyez pas le conflit, faites-y face ! N’entassez pas toute vos émotions au fur et à mesure des années…Apprenez à les exprimer dans la bienveillance et gérer votre conflit dans le respect de l’autre!  Cela participera à la consolidation de votre couple et de votre relation amoureuse… généralement, le soir … au creux de votre oreiller, avant d’éteindre votre lampe de chevet…. 😊

Pierre, Rédacteur bien être

Written by Stellina

    6 commentaires

  1. Marie 12 janvier 2019 at 18 h 48 min Répondre

    C’est très vrai, j’ai toujours avancé comme ça dans mes relations.
    La communication franche, il n’y a que ça de vrai.
    Même si ça passe par l’inconfortable, c’est salvateur ensuite.
    Bien sûr, à appliquer dans toutes nos relations, de couple ou non 😉
    Merci pour cet article, ça fait parfois du bien de se rappeler tout ça, la mise en pratique demande parfois du temps …

    • Stellina 16 janvier 2019 at 8 h 28 min Répondre

      Bonjour Marie, merci pour ta visite sur le blog ! Alors effectivement le conflit est aussi bénéfique en amitié 🙂 Effectivement la mise en pratique demande du temps mais je pense que le fait d’en avoir conscience est déjà une belle avancée ! Au plaisir de te lire.
      Stellina

  2. Océane 13 janvier 2019 at 20 h 24 min Répondre

    Article vraiment chouette à lire. On ressent la sincérité dans l’ecriture, c’est ce qui fait que le public devrait s’y reconnaître facilement. En revanche, certains spécialistes, tel que Daniel Goleman, parlent de 8 émotions et non 6 (juste a titre d’info). Mais c’est vrai que les plus grands auteurs, comme Paul Ekman, s’accordent sur 6 émotions primaires.

    • Stellina 16 janvier 2019 at 8 h 26 min Répondre

      Bonjour Océane, merci pour ton passage sur le blog ! A très vite 😉

  3. Nadine 14 janvier 2019 at 11 h 45 min Répondre

    Bonjour, j’ai lu cet article avec grand intérêt.
    Merci beaucoup pour ces conseils. Je vois souvent le conflit de manière négative alors que finalement il peut être très porteur. Il n’y a plus qu’à mettre ces conseils en application.
    Bonne journée,
    Nadine

    • Stellina 16 janvier 2019 at 8 h 27 min Répondre

      Merci Nadine pour ton retour ! Comme tu dis, après il faut mettre tout ça en application 😉
      Belle journée à toi ! Stellina

Leave a Comment